2005sans valeur marchande

« Nous sommes en septembre 2003 après J.C, les maîtres de l’Empire du Commerce se réunissent à Cancun au Mexique pour étendre leur domination à la planète entière… Entière ?
Non, dans le Sud de la France, un groupe d’inadaptables Gaulois Résiste encore et toujours à l’envahisseur… »

svm-affiche

texte Monstrix

Je suis triste et en colère
Nous nous sommes trompés, notre société, notre façon de vivre est un échec.
Changeons !
D’autres rêves sont possibles.

J’en ai marre que 80% de la planète crève de faim pendant que les autres courent après le bonheur à travers la consommation.
Le bonheur vous croyez qu’il est là ?
Le bonheur sous tranquillisants, sous anti-dépresseurs, au milieu du joli salon, avec la jolie télé, le frigo américain et la grosse voiture qui donne l’illusion d’être fort, puissant et respectable.

J’en ai marre que le monde soit dirigé par les profits et les profiteurs qui érigent des lois pour toujours plus de profits, sans tenir compte des humaines et des humains, sans scrupules pour notre planète vivante qu’ils surexploitent.
Ils sont en train de la faire crever. Nous crèverons avant elle, l’humain n’est qu’une virgule dans son histoire.

J’en ai marre de l’individualisme. Les gens ne regardent pas plus loin que leurs paliers, leurs pare-brise…
Ecoutons-nous, parlons-nous, touchons-nous, sentons-nous, goûtons-nous…
Nous sommes tous frères, la Nature est notre mère, le ciel est notre père ;
Aimons-nous.
Monstrix, Gaulois pas content du tout, du tout… septembre 2003

l'aube

L’aube,
Partout
Dans l’univers, dans la ville
Dans la rue, dans l’usine, dans les champs
L’aube se lève
L’aube s’est levée

Le monde craque
Le vieux monde s’écroule
C’est la panique
Au secours !!!!
Déjà
Les hommes et les femmes quittent les maisons, les lofts
Ils abandonnent les voitures
Ils investissent les maisons des villages
Des villes, des friches
Déjà
Ils se détournent de l’énergie nucléaire centralisée fascisante non recyclable
Cessez de ricaner
L’homme est majoritaire

Les lycéens quittent les lycées casernes
Ils ne veulent plus recevoir la connaissance du respect

Cessez de ricaner
Cesser de vous moquer
Nous existons
Nous sommes vivants

Nous ne votons plus dans vos élections sénatoriales, communales, départementales, régionales, européennes,
Nous n’élisons pas
Nous produisons à notre propre rythme
En autarcie
Dans nos réseaux, dans nos groupes
Loin de vos FNAC, de vos cartes UGC de vos audimats

Nous parlons en notre nom
Nous sommes nos propres coordinations
Nous avons cessé d’obéir
Aux professeurs, aux présentateurs de la télévision,
Aux policiers, aux journalistes dépendants ou indépendants
Il n’y a plus d’organisation suprême
Nous sommes nos propres organisateurs
Nous déclarons la grève générale de la consommation
Nous retirons tous ensemble notre argent de vos banques
Les banques s’écroulent
L’homme et la femme ont définitivement renoncé au meurtre et à l’automutilation
Nous avons un revenu minimum garanti et universel
Cessez de ricaner

NOUS NE VOULONS PLUS TRAVAILLER
NOUS NE TRAVAILLERONS PLUS JAMAIS

Il n’y a plus de femmes seules, renfermées dans l’isolement du couple
Elles ont libéré leurs corps des chaînes
De la beauté.
Pierre Merejkowsky

sans valeur marchande

filmographie