Cleanup Time

2017-2019

Synopsis :

Automne 2017 : Pour la troisième fois en moins de dix ans, le parlement islandais va être dissous. Parmi les candidats au poste de premier ministre, la personnalité politique préférée des islandais, échaudés par une décennie de crises, est Katrin JAKOBSDOTTIR. La jeune leader issue de la gauche verte au frêle physique elfique est plébiscitée pour sa droiture et sa proximité avec les gens.

Cette nouvelle crise politique donne l’occasion à Katrin ODDSDOTTIR, co-rédactrice et porte-parole de la Nouvelle Constitution, de monter au créneau. La jeune juriste passionnée a fait du changement constitutionnel exigé par les islandais par référendum au lendemain de la débâcle économique, son combat. L’enjeu est de refonder un socle démocratique permettant d’affronter les inévitables crises à venir.

Alors que de nouvelles élections s’organisent, Katrin PETURSDOTTIR, cheffe d’entreprise visionnaire, invoque la nécessité d’une gouvernance stable pour faire face aux enjeux planétaires actuels. Sa préoccupation majeure est la pollution grandissante des océans qu’elle mesure dans le laboratoire de son usine d’huile de poisson.

Le film suit les 3 Katrin pendant 2 ans.

Intentions de réalisation :

L’Islande parfois appelée l’île des femmes a porté des générations de femmes fortes, celles d’aujourd’hui sont le fruit de cette généalogie. J’ai commencé à m’intéresser à l’Islande à partir de la crise financière de 2008.

Depuis la banqueroute qui marque encore les esprits, le pays a été secoué par une succession de crises politiques et éthiques, inspirant une désaffection de l’électorat causé par la mise en lumière de la corruption des élites au pouvoir.

En jouant un rôle prépondérant dans la rescousse du pays au cours de ces différentes crises, les femmes islandaises ont fait de grandes avancées et sont aujourd’hui les premières femmes au monde où l’égalité salariale est appliquée.

Il n’est donc pas surprenant que le nouveau gouvernement islandais soit dirigé par une jeune femme issue du parti de la gauche verte et dont les dossiers prioritaires sont l’environnement, la justice sociale et l’égalité des genres.

En observant cela, je me suis demandée si l’Islande n’était pas un laboratoire du futur dans lequel le chaos était transformé en opportunité de changement. Après un an de recherche et 3 voyages sur le terrain j’ai décidé d’articuler le film autour de 3 femmes incarnant le corps politique, le corps social et l’entreprise. Les 3 Katrin sont les figures archétypales d’une saga des temps modernes où les femmes se lèvent pour répondre à un état d’urgence planétaire.

Alors que des figures populistes prennent le pouvoir dans des grands pays imposant les conséquences de ce que l’on nomme à présent le carbo-fascisme, voici un endroit où des alternatives positives émergent à travers des femmes prenant des mesures concrètes face au défi civilisationnel auquel nous sommes confrontés. Sommes-nous capables de nous en inspirer ? Mon intention est de documenter cette page d’histoire écrite par les femmes islandaises dans cet endroit unique au monde où tout peut se produire.